Nom de code : bien plus qu’un livre

Liaison des neurosciences avec la rédaction web, selon Jean-Marc Hardy et Isabelle Canivet

꧁*。゚ (•◡•) *。゚꧂✍️

DR Justforcom ® , le 28 décembre – Rédaction : Leila Khennouf

Ouvrage : Collection DESIGN WEB – Rédaction et neurosciences, comprendre le cerveau pour améliorer son écriture. PAR Jean-Marc HARDY, avec la collaboration d’Isabelle CANIVET -Éditions Eyrolles, 2022.

Dans une approche purement scientifique, l’auteur nous propose à la fois :
– d’être immergé directement dans la traduction de ce que nos cerveaux enclenchent lorsque nous faisons un exercice de rédaction,
– et, de comprendre les émotions vécues lorsque vous lisez.
Captivant et pragmatique.

Tout le long de cette lecture, ce que j’ai apprécié :
– les figures de styles
– l’approche théorique illustrée
– le quiz à chaque fin de chapitre

Écrire est un pouvoir enfin expliqué

Avec son dernier ouvrage, Jean-Marc HARDY nous démontre qu’écrire est un pouvoir qui s’explique par les neurosciences et le corps. C’est une manière de structurer ce que l’on souhaite transmettre à travers : un billet de blog, un post sur les réseaux sociaux mais encore une fiche produit sur un site web. De sorte que, les émotions que cela enclenche en vous soient chimiques, la réaction est également contextuelle, cognitive et sociale.

Les premiers chapitres introduisent une excellente analyse de l’organisation d’un cerveau 🧠 et de ses pôles, axes, aires et cortex : auditif, visuel … gustatif, sensitif, et alors moteur visant à pousser vers l’action. Rien n’est oublié dans sa constitution pour la rédaction.

Plus largement nous comprenons alors ce que la lecture suscite parce que le 💓 qui bat décide et qu’il possède presqu’autant que votre cerveau des neurotransmetteurs.

Des réalités et de la technicité : le processus rédactionnel

En mêlant une éthique au bon sens du chapitre 3 au 8 en tout, la suite de ce livre apporte un regard complet grâce aux conseils généreux de Jean-Marc HARDY. Il donne des réponses pour cerner l’ouverture de votre esprit afin de rédiger avec la conscience, la confiance et beaucoup plus de puissance.

Ma figure préféree : la 3-4 ” C’est l’œil, et non la main, qui fait le peintre. Et s’il en était de même pour l’écrivain ? Exercez donc vos sens pour aiguiser votre écriture !”.

Conclusion : j’ai répondu au plus grand souhait de l’auteur : “arrivé à la fin de ce livre […] ” mais surtout … être une alliée chevalière au rendez-vous avec des milliards de neurones ! Je vous invite à faire ce bout de chemin à ses côtés.

Le code court by Justforcom ®

Jean-Marc Hardy vous répond : ici